Dee Dee Bridgewater, une femme aux multiples peaux

Dee Dee Bridgewater – 14/11/2017
Centre Culturel Fernán Gómez de la Villa, Madrid

La chanteuse Dee Dee Bridgewater (Memphis, 1950), l’une des grandes dames du jazz des dernières décennies, a visité Madrid lors de la tournée de présentation de son nouvel album, avec toute la capacité vendue des semaines auparavant. Sous le titre Memphis… Yes, I’m Ready, cette œuvre est un hommage à la radio qui a façonné sa mémoire musicale, avec laquelle la chanteuse a découvert les musiques qui ont influencé sa carrière : les grands du blues, de la soul, du rhythm and blues, le jazz …

Cela faisait trois ans que Bridgewater était passé par Madrid et tout était préparé sur scène pour la recevoir comme une diva : un bouquet de fleurs, une carafe d’eau, un mystérieux thermos – qui contenait peut-être un élixir magique, à en juger par l’énergie qui développe le chanteur- et, dans leurs positions, les six membres du Soulphonie de Memphis. Pour couronner le tout, une présentation grandiloquente du claviériste Dell Smith, suivi de sons puissants de soul et de rithm and blues pour réchauffer le cœur du public madrilène. Et Dee Dee a fait son apparition avec un chapeau et des lunettes, comme une star.

La voix douée et habile du chanteur a donné vie à Biscuits Brûlés Nés, En allant Vers le bas Ralentir, Te donnerpo Je ne peux pas être à côté de toi, entre de longs paragraphes où il expliquait avec enthousiasme et théâtralité comment la vie se passait dans sa ville natale, sous l’omniprésence de la radio et de la musique noire. Ses récits ne manquaient pas de revendications pour les droits civiques, féministes et sociaux, dans lesquels la joie précédente se transformait en gravité et en colère, tandis que chapeau et lunettes disparaissaient de sa tenue pour montrer son crâne rasé.

A présent, ils avaient déjà rejoint Monet Owens Oui Shontelle Normande, les deux choristes qui ont complété le groupe pour le reste du concert. Et avec eux résonnaient les grands thèmes de Al Vert, Anne Peebles, Policier Bleu Fade, Otis Rougeur, Big Mama Thornton, Tina Turner O Elvis Presley -qu’il a imité avec une grande grâce-, avec des moments mémorables, comme l’excitante interprétation en trois parties de Pourquoi? (Suis-je si mal traité), qui a popularisé Les chanteurs incontournables, et par dessus tout DE BÉBÉ, de l’étoile de l’âme Carla Thomas.

Bridgewater met en scène les chansons, leur donne vie et les remplit de sensualité, de revendication ou d’émotion, selon le cas. La scène est à lui et il y démontre sa maîtrise du spectacle, comme au moment où il met le public debout pour danser et chanter avec BB Roi et son Tu sais que je suis libre, bébé. Force est de constater qu’elle n’est pas une femme ordinaire et qu’elle a de nombreuses peaux, toutes bronzées et excitantes.

cet article